TRIPET Thomas

http://thomastripet.ch

1985, Neuchâtel | travaille à La Chaux-de-Fonds

Tripet T.
Thomas Tripet, Vaisseau sur un désert, 2016, huile sur toile, 140 × 180 cm

Après l’obtention d’un diplôme en dessin et modelage à l’Académie de Meuron de Neuchâtel, Thomas Tripet poursuit sa formation artistique à l’Ecole d’art et Université d’Édimbourg où il obtient un Bachelor et un Master en dessin et peinture. Dès 2010, il expose régulièrement en Suisse et à l’étranger, notamment à la Whitechapel galleryde Londres ou à la Fondation ABpi de Lausanne.

FOCUS SUR THOMAS TRIPET

Selon Thomas Tripet : « [L’art est] une forme de réalité alternative porteuse et génératrice de culture ». Cette définition poétique est en parfaite adéquation avec l’univers artistique du jeune neuchâtelois. Mêlant la déconstruction des formes et leur matérialité à l’esthétisme des couleurs, l’artiste évolue à la jonction entre réalité et fiction. L’artiste n’impose aucune dimension narrative au spectateur, mais parvient à l’immerger dans son univers en chatouillant son imaginaire.

Ses créations presque oniriques invitent à porter un regard insistant sur son œuvre. Une première formation à l’Académie de Meuron à Neuchâtel lui permet d’appréhender diverses techniques aussi bien picturales que sculpturales. C’est ensuite en 2004 qu’il intègre la prestigieuse école d’art de l’Université d’Édimbourg choisissant ainsi de se spécialiser en dessin et peinture. Ces enseignements lui offrent l’occasion d’exposer ses œuvres à Chicago, Londres et également en Suisse dès son retour.

Les procédés acquis lui permettent d’appréhender l’art avec des techniques mixtes telles que dessin, peinture, sculpture, installation. L’artiste recourt alors à tous les registres de production pour créer un espace artistique lui ressemblant, c’est-à-dire en associant ces divers répertoires afin de concevoir des installations composites.Cette mise en scène permet de questionner la matérialité de sa production, mais également d’ancrer dans le réel le spectateur qui se surprend à se perdre dans la contemplation des dessins. Ainsi, cette réalité alternative décrite par l’artiste prend tout son sens. En définitive, Thomas Tripet nous transporte avec lui au cœur de ses compositions aussi utopiques que déconstruites nous faisant ainsi découvrir son monde énigmatique et fascinant.

Coraline Guyot